Berry-Bouy : tout le monde cherche la mamie de Julie Gayet

Publié le par LerrybéRit

Berry-Bouy : tout le monde cherche la mamie de Julie Gayet

Le village paisible de Berry-Bouy connaît une effervescence singulière depuis que L'Infaux qui rit a révélé que la grand-mère de Julie Gayet y habitait depuis de longues années. Et surtout en toute discrétion. L'infaux qui rit a même révélé que le président de la République était venu la saluer, avec sa petite fille, dans sa maison aux volets clairs pour lui offrir des chocolats. Cette effervescence ne passe pas inaperçue dans cette commune proche de Bourges. A la mairie d'abord où les gendarmes sont venus vérifier, au service de l'Etat civil, si l'information qu'on leur avait communiquée était exacte.

Les gendarmes ont enquêté pour savoir si une charmante dame répondant au nom de Mme Gayet résidait bien dans le village. Ensuite, Berry-Bouy est aujourd'hui sillonné de voitures et de motos aux couleurs de chaînes de télé, radios, quotidiens et magazines people, ces derniers ont dépêché sur place des papazzaris. L'un d'eux a même été déniché dans le clocher de l'église qui donne directement sur l'entrée de la petite maison, cible aujourd'hui de toutes les attentions médiatiques.

La rumeur s'affole à l'approche d'un hélicoptère

Le café du coin se frotte les mains : jamais le patron n'a vendu autant de cafés et de croissants. Il a même mis à la disposition des journalistes, sa connexion internet. Une antenne parabolique d'une chaîne de la TNT stationne en ce moment dans la cour du café, prêt à assurer un direct.

Les rumeurs les plus folles circulent, à l'intérieur du village, relayées par les comptes Twitter des journalistes. L'une d'elle a d'ailleurs affolé les journalistes quand un hélicoptère a survolé Berry-Bouy. Pendant un instant, le twittosphère et les réseaux sociaux ont bruissé, annonçant l'arrivée imminente, par les airs, du président de la République.

Mais depuis quelques jours, rien ne bouge devant la petite maison. On y voit juste, discrètement, deux hommes en uniforme chargés d'éloigner les professionnels de la presse et conserver le calme de la grand-mère la plus célèbre de France, désormais, avec celle qui fabrique le café, et la grand-mère de Titi (le canari que veut manger Grosminet). Le maire de Berry-Bouy a répondu à plusieurs interviews dans lesquels il se dit "étonné" que sa commune abrite une personnalité devenue aussi célèbre. En revanche, il dit tout ignorer d'une éventuelle visite du chef de l'Etat sur les terres de son village.

Un chat s'amuse avec le rideau

La pression médiatique ne devrait pas se relâcher de sitôt. Tout ce que Berry-Bouy compte d'appartements et de chambres sont loués. Y compris les granges voisines et la moindre place dans les étables des fermes des environs. Des marchands de pizzas et de kébabs ambulants se sont installés autour de la mairie. Une salle de presse a été improvisée au centre socio-culturel.

Le village vit une parenthèse singulière. Dans la maison, rien ne bouge. Si ce n'est le rideau de la fenêtre qui donne sur la rue. Pour l'instant, la seule photo volée d'un paparazzo bien placé, est celle d'un chat derrière le rideau. Certains journalistes se demandent d'ailleurs s'il y a vraiment quelqu'un à l'intérieur de la maison... La question a aussi affolé les comptes Twitter. Et si tout cela, finalement, n'était qu'une blague destinée à détourner l'attention des médias...

Ernest Pourrien

Commenter cet article