Des touristes américains pensent découvrir la gastronomie berrichonne en se rendant au Shangai Wok

Publié le par LerrybéRit

Des touristes américains pensent découvrir la gastronomie berrichonne  en se rendant au Shangai Wok

Sarah et John, sont originaires du Texas, aux Etats-Unis. Arrivés le 7 janvier en France, ils profitent de trois semaines de vacances dans notre pays. Après avoir loué une voiture à Paris, ils sont passés par Bourges, ce week-end. Mais ont légèrement manqué leur rendez-vous avec notre région. « Nous nous dirigions vers Lyon (Rhône-Alpes), pour y rester trois jours, explique John. Bourges était une pause dans notre trajet, nous avions prévu d’y rester une journée avant de reprendre tranquillement la route. »

Parmi les activités qu’ils planifient, une visite de la cathédrale, des marais, du centre-ville historique, du lac d’Auron… mais aussi de la cuisine locale. C’est sur ce dernier point que le couple s’est malencontreusement trompé de chemin. « Après avoir visité la ville durant la journée, nous recherchions un restaurant typique de Bourges, samedi soir, quand nous sommes passés devant cette enseigne imposante, prénommée Shangai Wok, raconte Sarah, dont la voix est teintée d’amertume. Nous avons vu beaucoup de monde sur le parking et une file d’attente non négligeable. On pensait que c’était bon signe. »

"Nous aurions du réagir"

Si pour les Berruyers habitués, le Shangai Wok est facilement associé à la culture asiatique, c’est moins évident pour le couple texan. « On nous avait prévenu que le patois local était très prononcé, reprend John. Quand nous avons vu le nom du restaurant, on croyait que c’était la langue locale, que Shan était synonyme de field (champ, en anglais, NDLR). » Sarah rajoute, à regrets : « Shangai… nous aurions dû réagir, bien sûr, mais comme on s’attendait vraiment à voir des mots berrichons... »


Dans le restaurant, le couple, toujours certain de découvrir la gastronomie berrichonne, enchaîne les (fausses) bonnes surprises : « Nous pensions que les nems étaient fabriqués à base de plantes des marais, détaille John, que l’alcool à volonté était issue des vignobles de la région, que le riz était une ressources abondante dans le Berry… » Le couple, aveuglé par son envie de profiter pleinement de ses vacances, pense que la viande du buffet à volonté est notamment issue des troupeaux de vaches qu’ils ont croisé sur la route, que les poissons servis chauds ont été pêchés dans le lac d’Auron.

Noix de coco du Berry ?

Quant aux symboliques baguettes traditionnellement présentes sur les tables de restaurants asiatiques, ils expliquent avoir cru que c’était pour l’originalité, « comme si,dans le Berry, on ne mangeait pas comme ailleurs ». Sarah avoue : « J’ai eu des doutes en voyant la grande ressemblance de nombreux aliments avec ceux que j’avais déjà eu l’occasion de manger chez un vendeur chinois, à Dallas, mais bon… » C’est finalement lors du dessert que le couple se pose des questions. « Les gâteaux n’avaient rien d’extraordinaire, analyse John. Et les glaces, ce sont celles que l’on trouve partout. J’ai vraiment réagi lorsque j’ai vu les nombreux desserts à base de noix de coco. »

Incrédule, John demande à un Berruyer où peut-il trouver des cultures de noix de coco dans la région. « Il s’est mis à rigoler, c’est là que j’ai compris que l’on s’était trompés. » Mais il est déjà trop tard. Le couple n’a plus faim et doit repartir pour sa prochaine étape avant d’arriver à Lyon. « Tant pis, lâche Sarah. On découvrira la cuisine locale une prochaine fois… si nous avons l’opportunité de revenir dans le Berry. »

Pierre--Alain Ferraufeu

Quand nous avons vu le nom du restaurant, on croyait que c’était la langue locale, que Shan était synonyme de field (champ, en anglais, NDLR). » Sarah rajoute, à regrets : « Shangai… nous aurions dû réagir, bien sûr, mais comme on s’attendait vraiment à voir des mots berrichons...

Commenter cet article

quelqu'un 10/06/2014 21:07

Que dire...je sais pas, moi! "Shangai Wok", c'est pourtant clair, non? "SHANGAI wok"...enfin, je sais pas trop quoi ajouter. Shangai est une ville chinoise...et eux croit que ça veut dire champ en patois local...et c'est seulement après avoir mangé chinois durant tout le repas qu'ils s'aperçoivent qu'ils sont en train de manger...CHINOIS! Sérieusement je suis morte de rire...