Future maison de la culture à Pétaouchnoke: les plans sont prêts

Publié le par LerrybéRit

Future maison de la culture à Pétaouchnoke: les plans sont prêts

Les plans sont prêts. Le premier coup de pioche est attendu avec impatience, à Pétaouchnoke, depuis que la Ministre de la culture a décidé de décentraliser la construction de la Macu à Pétaouchnoke pour mettre un terme aux polémiques berruyères qui entourent la reconstruction de ce joyau culturel inauguré par Malraux.

Le cabinet d'architecte parisien qui a planché sur la future Macu a eu l'ingénieuse idée d'offrir, à la Macu de Pétaouchnoke, son autonomie énergétique. Ainsi, une centrale électrique, alimentée par les eaux de la rivière Tataouine, permettra à la Maison de la Culture de fournir sa propre électricité. Un vrai plus quand on connaît les besoins en énergie de la Macu.

Une centrale électrique construite sur la rivière Tatouine

On peut voir sur les plans, le Terminal 1 qui englobe la centrale électrique et les locaux techniques. Le Terminal 2 n'est autre que la salle de théâtre et de spectacle, une coupole en titane. Quant au Terminal baptisé avions d'affaires, ce n'est ni plus ni moins qu'une piste d'atterrissage en dur pour les jets privés des acteurs et personnalités du spectacle qui viendront à la Macu.

Cette option est devenue indispensable après l'étude des liaisons ferroviaires et routières. AInsi, des navettes spéciales pourront amener et ramener les acteurs, actrices qui joueront à la Macu de Pétaouchnoke dans un confort optimal. Le site de la nouvelle Maison de la Culture s'étend sur dix hectares. Une formidable manne culturelle et économique à laquelle s'attendent les Pétaouchnokiens.

Paola Misol
Architecture soignée : voici le plan du haut de coupole

Architecture soignée : voici le plan du haut de coupole

Le cabinet d'architecte parisien qui a planché sur la future Macu a eu l'ingénieuse idée d'offrir, à la Macu de Saint-Amand-Montrond, son autonomie énergétique. Ainsi, une centrale électrique, alimentée par les eaux de la Marmande, permettra à la Maison de la Culture du Boischaut de fournir sa propre électricité. Un vrai plus quand on connaît les besoins en énergie de la Macu.

Grandiose : vici le plan en images numériques de l'entrée de la coupole; Une majestueuse entrée pour la future Macu.

Grandiose : vici le plan en images numériques de l'entrée de la coupole; Une majestueuse entrée pour la future Macu.

Commenter cet article

Raphaël 20/03/2014 18:32

L'idée de l'autonomie énergétique est simplement géniale. Sachant que le débat sur la consommation d'énergie et surtout l'économie d'énergie revient très souvent, et étant donné les contraintes énergétiques qui sont de plus en plus souvent intégrées aux projets d'architecture, c'est une initiative à mettre davantage en avant!