La voiture de campagne de Nicolas Sansu est une Lada rouge

Publié le par LerrybéRit

La voiture de campagne de Nicolas Sansu est une Lada rouge

Quelques jours seulement après la Pasc'mobile, la voiture de campagne de Pascal Blanc, candidat UDI à la mairie de Bourges, une autre personnalité du Cher a présenté son atout motorisé. Nicolas Sansu, maire communiste de Vierzon et député Front de Gauche,, a dévoilé à la presse locale, ce matin, sa Lada 1600 rouge vif. « Pour le nom, j'hésitais entre Lénine 1600, Staline et Brejda, explique le maire. Mais mon équipe de campagne m'a conseillée de ne pas m'emporter et de rester sobre. J'ai donc choisi Sansumobile. »

Le candidat a effectué quelques kilomètres dans le centre-ville. Dans les rues de Vierzon, la voiture fait d'ores et déjà sensation. « Ça nous renvoie quarante ans en arrière, témoigne Albert, habitant de la ville âgé de 72 ans. C'est bien, j'ai l'impression de me balader à Moscou, à la belle époque... » Quelques mètres plus loin, vers la gare, nous surprenons un sexagénaire descendre en courant dans la rue, marteau à la main et sourire aux lèvres, pour s'approcher de la voiture : « Ça y est, c'est reparti comme en 1917 ? »

A la rencontre des Vierzonnais

L'équipe de campagne du député-maire a légitimé le choix de ce véhicule : « C'est un modèle tourné vers le passé, dont la couleur rappelle un mouvement qui a marqué le monde, notamment l'URSS. C'est la voiture idéale pour aller à la rencontre des Vierzonnais en cette année 2014. »

Mais l'annonce intervenant quelques jours après la présentation de la Pasc'mobile, Nicolas Sansu est obligé de souligner sa différence avec le bolide du candidat UDI à Bourges : « Ma Lada pollue, est inconfortable, peinte d'un rouge vif éclatant, ça montre à quel point elle est authentique ! Elle résume à elle seule toute ma philosophie politique. »

En revanche, le maire communiste partage un point commun avec le candidat berruyer, son image apposée sur la carrosserie même du véhicule. Comme un culte de la personnalité sur quatre roues ? « Je tiens à vous faire remarquer qu'il n'y a que deux photos de moi sur la Lada, une sur chaque aile. C'est quand même différent de la Pasc'mobile où il y a tellement de visages de Pascal Blanc que son conducteur ne voit même plus la route ! »

Malheureusement pour le candidat à sa propre succession, la Lada semble être en période de rodage. La voiture est tombée en panne, rue Voltaire. Conduite dans un garage automobile, elle devrait parcourir à nouveau les rues de Vierzon d'ici une semaine.

Mais l'annonce intervenant quelques jours après la présentation de la Pasc'mobile, Nicolas Sansu est obligé de souligner sa différence avec le bolide du candidat UDI à Bourges : « Ma Lada pollue, est inconfortable, peinte d'un rouge vif éclatant, ça montre à quel point elle est authentique ! Elle résume à elle seule toute ma philosophie politique. »

Commenter cet article