Un trafic de faux cerfs démantelé en Sologne

Publié le par LerrybéRit

Un trafic de faux cerfs démantelé en Sologne

Dix hommes et sept femmes étaient toujours entendus, mardi soir, dans les locaux de la gendarmerie d'Argent-sur-Sauldre. Tous ont été interpellés dans le cadre d'un vaste trafic de faux cerfs destinés à tromper la vigilance de chasseurs amateurs qui viennent juste d'obtenir leurs permis de chasse. Les dix-sept personnes, impliquées dans ce trafic, ont déjà berné des dizaines de chasseurs, en Sologne mais aussi à travers toute la France. Le principe est simple : deux hommes de la bande se font passer pour de vrais chasseurs et intègrent un groupe qu'ils infiltrent au long cours.

Dès qu'un chasseur novice est reperé, le stratagème commence. Pour éviter de rentrer bredouille, le chasseur novice cède à l'appel de son égo : les deux chasseurs lui proposent en effet de lui fournir un gibier qui servira de trophée au jeune chasseur moyennant des sommes coquettes. Une fois le scénario établi, les deux "faux" chasseurs font croire à tout le groupe que le novice vient de tuer un cerf tout seul. Mais lorsque le jeune chasseur s'approche de sa proie, il s'aperçoit très vite que c'est un faux cerf qui gît à terre. Les deux hommes, eux, sont déjà loin avec l'argent dans la poche.

Un préjudice de 140.000 euros

Les dix-sept personnes interpellées auraient escroqué environ cent quarante jeunes chasseurs à travers la France pour un préjudice estimé à environ mille euros par chasseur, soit 140.000 euros au total. Les faux cerfs sont fabriqués dans un hangar de la région parisienne à base de chiffon bouilli et de teinture marron. De l'avis d'un enquêteur, "la copie est trompeuse. Au delà de l'arnque, il y a surtout la honte qui rejaillit sur le jeune chasseur qui n'a pas besoin d'un tel bizzutage."

Impossible de masquer ce stratagème au moment de la découpe de l'animal. Le groupe de fabricant de faux cerfs a commis une escroquerie de trop. Un second hangar a été découvert dans lequel des petites mains fabriquaient des faux sangliers et de faux faisans. Les dix sept personnes risquent jusqu'à dix ans de prison. Les faux cerfs sont interdits en France.

Commenter cet article