Renaud Lavillenie a découvert la perche à l'Ablette de Saint-Amand-Montrond

Publié le par LerrybéRit

Renaud Lavillenie a découvert la perche à l'Ablette de Saint-Amand-Montrond

"Je me souviens de sa première perche. Il avait des étoiles dans les yeux" raconte Armand Létent, ancien président de l'Ablette de Saint-Amand-Montrond. "C'était une perche arc-en-ciel. Il a couru vers moi et criant. Il devait avoir 8 ou 9 ans." Si Renaud Lavillenie, aujourd'hui détenteur du record du monde de saut à la perche, est de Clemont-Ferrand, c'est à Saint-Amand-Montrond, dans le sud du Cher, qu'il a connu ses premiers émois de perchistes.

"Son grand-père avait une résidence secondaire à la sortie de la ville. Et pendant les vacances scolaires, Renaud venait chez ses grands-parents." Son grand-père, Louis, lui offre sa carte d'adhérent à l'Ablette de Saint-Amand et pour Noël, il lui offre sa première canne à pêche avec tout le matériel. Dès lors, Renaud sait ce qu'il fera de sa vie. Mais avant d'être une vocation viscale, le petit Renaud écume le bord des étangs de Saint-Amand et le bord des rivières.

"Il avait vraiment un don pour la perche"

Les concours n'ont plus de secret pour lui et son dada c'est la perche. Il la traque avec une minutie qui force l'admiration. Très vite, Renaud Lavillenie devient le petit génie de la perche. Il en connaît toute l'anatomie, les espèces, leur caractère, leur couleur. Sa préférée, c'est la perche Arc-en-Ciel. Son grand-père détecte en lui ce qu'il appelle pudiquement un "don". Armand Létent raconte encore en avoir parlé longuement avec le grand-père de Renaud.

Du coup, ses parents décident de l'inscrire dans la meilleure école de perches en France où Renaud fait des exploits. Samedi 15 février, Armand Létent se trouvait devant sa télévision quand il a vu son adhérent de coeur fendre les airs à 6,16 mètres. "Je peux le dire, j'ai pleuré. J'ai revu le petit Renaud courir vers moi avec sa première perche. Depuis, il paye chaque sa cotisation même s'il n'a plus le temps de venir." Si Renaud Lavillenie a fait la fierté de toute une ville, Clermont-Ferrand, il a aussi fait la fierté des pêcheurs de Saint-Amand. Qui ont, en son honneur, rebaptisé leur association de pêche "La Perche de Renaud".

Jocelin Gardon

Commenter cet article