Un Berruyer confond son cuiseur-vapeur avec un sauna et meurt cuit à point

Publié le par LerrybéRit

Un Berruyer confond son cuiseur-vapeur avec un sauna et meurt cuit à point

Drame de l'étourderie. Un Berruyer de 59 ans est mort, cuit à point, après avoir confondu son cuiseur-vapeur avec un sauna portatif. Ce tragique fait-divers s'est déroulé dans un appartement du centre-ville. Bernard, en congé ce lundi, avait l'habitude de prendre un bain de vapeur, chaque semaine, raconte sa femme de ménage.

Ce Berruyer qui vivait seul depuis son divorce avait en effet acheté un sauna portatif, dans une grande surface de la périphérie de Bourges. Que s'est-il passé ce matin ? Comment a-t-il pu confondre son cuiseur-vapeur avec son sauna portatif ? Toujours est-il que lorsque sa femme de ménage a ouvert la porte, elle a remarqué une importante humidité dans l'air et une odeur d'endive cuite.

Pas de trouble particulier

Quand elle a ouvert la porte de la salle de bains, elle a découvert Bernard, dans le cuiseur-vapeur, sans vie, cuit à point. Il avait réglé le minuteur sur soixante minutes, au maximum de la capacité de son cuiseur-vapeur. Les secours n'ont pu que constater le décès de cet homme, apprécié dans son immeuble. Une enquête est en cours pour déterminer les raisons de cet accident.

Il est vrai que le cuiseur-vapeur et le sauna portatif ont des similitudes. Son entourage confirme que Bernard ne souffrait d'aucun trouble particulier et n'avait pas d'idées suicidaires. Toutefois, il y a quinze jours, Bernard avait confondu son I.Pad avec un plateau-télé sur lequel il avait posé son sandwich et sa bière pour regarder un match de foot sur Eurosport. Les enquêteurs se demandent comment Bernard, de forte corpulence, a pu pénétrer dans l'un des paniers du cuiseur-vapeur. Aucune trace d'effraction n'a été constaté sur la porte d'entrée qui, confirme la femme de ménage, était bien fermée à clef quand elle est arrivée à l'appartement.

Benoit Avoile

Commenter cet article