A Bourges et à Vierzon, les absentionnistes seront indemnisés s'ils viennent voter

Publié le par LerrybéRit

A Bourges et à Vierzon, les absentionnistes seront indemnisés s'ils viennent voter

C'est une première en France que la ville de Bourges et de Vierzon, dans le Cher, vont tester dimanche, pour le second tour des élections municipales. Pour combattre l'abstention qui a battu son record lors du premier tour des élections municipales en France, les abstentionnistes de Bourges et de Vierzon seront rémunérés s'ils se déplacent par un fonds spécial, baptisé "fonds de survivance civique et citoyenne".

Cette intiative lancée par le Comité national de la lutte contre les abstentionistes dont le siège social se situe rue du Prinal à Bourges a obtenu le feu vert du gouvernement. Ainsi, dimanche, chaque abstentionniste qui n'est pas venu voter au premier tour des élections municipales de Bourges se verra remettre un bon d'achat de 100 euros à valoir dans les magasins de la ville ou un bon d'achat de 200 euros si les abstentionnistes acceptent de mettre dans l'urne l'enveloppe qu'on leur tend.

"Ainsi, chaque électeur garde sa liberté d'agir ou décide de faire confiance à la personne qui lui aura déjà glissé un bulletin dans l'enveloppe que l'abstentionniste n'aura plus qu'à glisser dans l'urne. Nous pouvons comprendre facilement que les citoyens ne soient pas tous au fait de la politique municipale et c'est pour cette raison que nous souhaitons leur faciliter le travail" explique Paul Encas, le président du comité national.

L'expérience aura fonctionné à Bourges et à Vierzon, si le taux d'abstention ne dépasse pas 30% "Nous avons mis la barre haute" estime Paul Encas. Si dimanche soir, le taux d'abstention dépassait 30%, les abstentionnistes venus voter seront priés de redonner les bons d'achat qu'ils auront reçus lors de leur vote. Pour les élections européennes, le comité de lutte contre l'abstention, met en jeu des voitures neuves, de l'électro-ménager, des voyages ainsi que de très nombreux lots qui pourront être tirés au sort par les électeurs-abstentionnistes qui viendront voter.

Clément Urne

Commenter cet article