Exclusif : les vestiges d'une ancienne maison de la culture dans les fouilles du site de Séraucourt

Publié le par LerrybéRit

Exclusif : les vestiges d'une ancienne maison de la culture dans les fouilles du site de Séraucourt

Lerrybérit.fr a pu avoir accès au dossier complet et aux conclusions des fouilles préventives effectuées sur le site de Séraucourt à Bourges. Des résultats évidemment non communiqués jusqu'à ce jour. Et l'on comprend pourquoi. Les archéologues ont déniché sur le futur site de la MCB, les vestiges distincts et nombreux d'une... ancienne maison de la culture ! "C'est une découverte extraordinaire" confient les archéologues. "Nous pouvons maintenant affirmer qu'il existait, à la période gallo-romaine une maison de la culture à cet endroit."

Une découverte tout à fait fascinante qui remet effectivement Bourges dans le contexte de sa grandeur culturelle. André Malraux, ministre de la culture, venue inaugurer la MCB à son actuel emplacement n'était dont pas le précurseur que l'on a décrit. Les premiers vestiges montrent clairement une activité culturelle, à cet endroit. Les archéologues s'apprêtent maintenant à découvrir, dans les fouilles plus approfondies qu'ils ont prévus d'effectuer dans les semaines et les mois à venir, un bâtiment de grande importance.

Une bonne et une mauvaise nouvelle pour Bourges

"Nous avons la certitude d'y retrouver les contours de la salle de spectacle, avec l'emplacement de la scène et du local technique." C'est à la fois une bonne et une mauvaise nouvelle pour Bourges. une bonne car elle place la Préfecture du Cher dans un angle archéologique très riche. Et d'aucuns pourront toujours disserter sur le hasard qui a voulu que des centaines de siècles plus tard, certains décident d'implanter une nouvelle maison de la culture là même où il s'en trouvait une à l'époque gallo-romaine.

Une mauvaise nouvelle car évidemment, toute construction de nouvelle MCB à l'emplacement prévu place Séraucourt ne sera sans doute pas possible. Le feuilleton n'a pas encore tourné sa dernière saison. Les archéologue, eux, sont aux anges. Une association des amis de la maison de la culture gallo-romaine est déjà en cours de création.

Hervé Gétorix

Commenter cet article