Le parapluie invisible inventé à Vierzon est un échec !

Publié le par LerrybéRit

Le parapluie invisible inventé à Vierzon est un échec !

Ce devait être une innovation : c'est un grand flop. Dans le cadre du cluster lié au handicap, une petite société de deux personnes, installée discrètement dans les locaux du Parc technologique de Sologne, à Vierzon, a travaillé pendant deux ans pour mettre au point le parapluie invisible.

Une invention originale qui doit faciliter la vie notamment des personnes âgées qui, arthritique et ne pouvant tenir un parapluie à bout de bras trouveraient là un confort appréciable par temps de pluie.

L'idée est simple : la société baptisée "Sol'clear" a eu l'idée de concevoir un parapluie (ou un parasol) invisible, de façon à protéger sans effort les utilisateurs. Ce objet, révolutionnaire, est issu du jus de crâne de deux anciens élèves du lycée Henri-Brisson qui, après effectué leur premier cycle à Vierzon dans le secteur de la céramique, sont partis trois ans aux Etats-Unis pour parfaire leur cursus dans le domaine des objets satellisés dits "objets truculents".

Après un stage de dix-huit mois dans une grande entreprise américaine travaillant entre autres pour le gouvernement et l'armée, les deux étudiants ont pu approcher des technologies singulières.

Au service de l'armée des Etats-Unis

D'où l'idée du parapluie invisible, au même titre que certains équipements invisibles qui font partie de la panoplie des Gi's mais dont nous tairons bien entendu leur utilité et leur finalité. C'est à Vierzon qu'ils ont reçu l'accueil nécessaire et la discrétion suffisante à l'établissement de leur projet mûri par leur expérience et nourri du confort nécessaire qui sied aux créateurs d'entreprise. Jordan et Kévin, tous deux 27 ans, ont pu parfaire leur produit en toute tranquillité. L'invention des deux jeunes hommes a rapidement suscité la curiosité et par l'entremise d'une fuite totalement maîtrisée, le parapluie invisible made in Vierzon s'est retrouvé au coeur d'une discussion dans le bureau du secrétaire général de l'Elysée.

Il est vrai que depuis le début du quinquennat de François Hollande, beaucoup de pluie s'est déversée sur le Président et impossible de briser le protocole, qui ordonne qu'aucun parapluie "visible" ne doit couvrir la tête du chef de l'Etat. Dans le plus grand secret, l'Elysée demande aux deux créateurs d'entreprise de Vierzon se mettre leur prototype à la disposition du chef de l'Etat. Comme de toute faon le parapluie est invisible, personne ne saura que le Président de la République le teste !

En prévision de son intervention, lundi 25 août, sur l'île de Sein, le parapluie invisible sortis des bureaux de "Sol'Clear" arrive à Sein. Une pluie torrentielle s'abat que la commémoration mais, près du Président, les deux créateurs sont défaits : le parapluie invisible ne fonctionne pas correctement et c'est ainsi que devant les téléspectateurs, le Président de la République apparaît trempé comme une soupe.

C'est un échec. Ou plutôt un demi-échec car après un rapide débriefing, les deux chercheurs de Vierzon ont identifié le problème : le parapluie invisible était resté sur le mode programmable et non en mode manuel, ce qui a compliqué son ouverture. Les deux chercheurs ont discrètement rencontré le Président de la République pour s'excuser. De retour à Vierzon, ils ont dans leur cahier des charges, un parapluie contre le chômage et un autre contre l'austérité. Invisibles également.


Hervé Pleut.

Commenter cet article