Pascal Blanc renonce aux élections départementales : une minute de silence observée spontanément à Bourges

Publié le par LerrybéRit

Pascal Blanc renonce aux élections départementales : une minute de silence observée spontanément à Bourges

Le maire de Bourges, président de l'Agglo, futur directeur de la maison de la culture, futur directeur de Pôle emploi, futur directeur du Printemps de Bourges, futur directeur de l'office de tourisme, futur député, futur sénateur, renonce à briguer un mandat de conseiller général. C'est cette triste nouvelle que les habitants de Bourges ont pu apprendre sur les panneaux lumineux de la ville, à la radio, dans la presse locale, et par l'intermédiaire de milliers de pigeons voyageurs recrutés pour l'occasion.

Spontanément, des Berruyers ont commencé à s'arrêter sur la route et à descendre de leurs voitures tandis que des piétons, effondrés, s'asseyaient sur le bord des trottoirs pour pleurer. Les cloches de la cathédrale Saint-Etienne ont retenti dans un glas sombre. Tous les feux tricolores de la ville se sont mis à clignoter en orange et, spontanément, des hommes et des femmes se sont regroupés devant la mairie, jusqu'a la place Séraucourt.

"C'est terrible"

Un énorme rassemblement silencieux s'est formé et d'un coup, un silence étonnant s'est fait. La foule communiait et respectait une lourde et symbolique minute de silence. Même les oiseaux se sont tus. Les fontaines se sont arrêtées. Après cette longue minute de silence recueilli, la foule a commencé à scander le nom de Pascal Blanc. Une houle a traversé l'énorme foule qui descendait maintenant jusqu'à la halle au Blé d'un côté et jusqu'à la place Cujas de l'autre. Tout le coeur de Bourges battait au diapason de "Pascal Blanc, présente toi". Hommes et femmes, yeux rougis, cherchaient à comprendre le sens de cette mauvaise nouvelle.

Un quadra, mouchoir à la main et larmes aux yeux, craint que le maire de Bourges ne renonce à son mandat de président de l'Agglo. pire, "va-t-il renoncer aussi à son futur poste de député, de sénateur ? Et qui va diriger le Printemps de Bourges ?" Une femme, avec une petite fille dans les bras s'inquiète que son enfant ne pourra peut-être pas avoir comme directeur d'école, le maire de Bourges. "Il nous a habitué à cumuler les fonctions et à ne pas respecter ses promesses. Nous le savions, nous nous étions habitués à nous préparer à voter pour lui pour chaque échéance électorale. Mais là, qu'allons-nous devenir ?"

Un comité de soutien à la candidature de Pascal Blanc aux élections départementales s'est créé. Il regroupe actuellement 7.654 personnes. Et les inscriptions affluent sans cesse. La question qui, aujourd'hui, est sur toutes les lèvres : le maire de Bourges changera-t-il d'avis ? "Oui, il le doit" souligne cet homme avec insistance, debout, la main sur le coeur, devant le Conseil général.

Selon un proche du maire de Bourges, ce dernier réfléchit vivement à pouvoir former un binôme avec lui-même. Ce qui est parfaitement possible puisque Pascal Blanc maire pourrait faire un bonôme avec Pascal Blanc président de l'agglo. A l'énoncé de cette nouvelle, de nombreux habitants ont pleuré de joie.

Jean-Paul Hittique.

Commenter cet article

MERCIER 29/01/2015 13:06

Excellent !!!

Girard 28/01/2015 14:06

Oh non..je suis de tous coeur avec les habitants de Bourges quel triste nouvelle.. D'autant plus que selon les dires d'un maire de commune voisine ,c'est un poste qui ne serviras pas a grand choses ,c'est vraiment balo...xxxxptdr.