La chambre d'agriculture du Cher mise sur les élevages de pingouins

Publié le par LerrybéRit

La chambre d'agriculture du Cher mise sur les élevages de pingouins

"Élever des pingouins en Berry représente un challenge innovant et porteur de dynamisme et de biodiversité. Les pingouins seront de race pingouinus berrycus adapté à nos climats européen, sélectionnés pour leur docilité et leur capacité à rester dans le rang sans s'éloigner de leur gardien." C'est ce que l'on peut lire, entre autres, dans un communiqué, encours de rédaction, de la chambre d'agriculture du Cher qui a décidé de prendre le problème de l'élevage à bras de corps.

"L'élevage de cette race atypique en Berry permettra de tisser des partenariats avec les habitants dans un cadre participatif puisque chacun pourra voter pour le prénom d'un pingouin. Cela multipliera un écosystème collaboratif transférable à d'autres secteurs d'activité", poursuit la chambre d'agriculture qui envisage le versement de subventions très incitatives pour les éleveurs intéressés. Après l'élevage de visons et d'autruches dans la partie solognote du Cher, après l’élevage encore très minoritaire de chamelles dans le Pays-Fort, réputées pour leur lait ainsi que des élevages sporadiques de troupeaux de vaches Milka dans le graçayais, l'élevage de pingouins est une opportunité que ne néglige pas le chambre d'agriculture du Cher.

Des lâchers de pingouins

Pour ce faire, elle travaille en étroite collaboration avec la chambre de commerce et d'industrie pour la construction, dans les environs de Bourges ou de Vierzon, d'une usine de fabrication de banquise et de pains de glace. "On pourra envisager d'engager des actions de promotion afin de développer l'élevage: lâcher de pingouins dans la ville, course de pingouins de l'extrême, visites thématiques sur les mœurs de l'animal..." ajoute la chambre d'agriculture dans son argumentaire. Météo France travaille déjà sur les statistiques des cent dernières années pour déterminer la commune du dé Cher la plus froide afin d'y créer un parc d'attraction Pingouinland.

"Ce projet est né d'une observation du territoire et d'un authentique diagnostic partagé autour des forces et des valeurs de ce territoire qu'est le Berry. Constatant une démobilisation des acteurs de terrain, l'élevage du pingouin viendra à coup sûr d'un souffle nouveau pour le développement économique et l'emploi sur notre territoire. " A ce stade, un rapport encore confidentiel classe le pingouin berrichon comme l'une des pistes économiques la plus porteuse, touristiquement parlant également car le Cher souffre d'un lourd déficit touristique et d'une image originale. Le comité touristique du Cher est partie prenante dans ce projet.

"En cohérence avec l'esprit de l'économie collaborative, les pingouins pourront être prêtés pour des évènements, un week-end en amoureux ou en famille. Les revenus proviendront aussi de la vente de pull en laine de pingouins" dit encore la chambre d'agriculture du Cher. Un espace commercial a d'ailleurs réservé au centre commercial d'Avaricum pour la vente des produits dérivés. Les premiers pingouins arriveront cet hiver dans le Berry.

André Dupin-Degouin

Commenter cet article