Un Berruyer découvre, malgré lui, la Forestine grillée

Publié le par LerrybéRit

Un Berruyer découvre, malgré lui, la Forestine grillée

Le sablé de Nançay, raconte la légende, est né d'une erreur de recette. Celle de la Forestine grillée est née, elle aussi, d'un malentendu : en effet, l'incendie qui a frappé récemment la Maison de la Forestine, à Bourges, a ruiné l'un des plus beaux immeubles de l'ancienne Avaricum. Mais le feu qui a détruit la charpente notamment a mis à jour une trouvaille gustative que seul le destin est capable de fabriquer : dans les décombres, en effet, un Berruyer qui souhaite rester anonyme, est tombé sur des paquets de Forestines grillées... par les flammes de l'incendie.

Un goût très original

L'homme met discrètement les paquets dans sa poche et de retour chez lui, décide d'y goûter. "Et là, je suis tombé, excusez moi de l'expression, sur les fesses ! Le feu avait caramélisé les bonbons en leur conférant un goût inégalé. J'ai fait goûté ces bonbons à ma femme, mes enfants et mes voisins, tous ont été unanimes : c'est excellent !"

Seulement voilà : que faire de cette découverte sans porter atteinte aux célèbres bonbons de la maison berruyère ? "J'ai eu l'idée de déposer la Forestine grillée auprès de l'INPI, l'institut nationale de la propriété intellectuelle. Le but n'est pas de m'enrichir avec cela mais pourquoi pas, d'utiliser l'argent pour une bonne oeuvre."

La rédaction de Lerryberit.fr a eu en effet l'occasion de goûter aux Forestines grillées, avec un sablé de Nançay, le mariage est somptueux. Ne reste plus qu'à trouver une façon originale de commercialiser ce nouveau bonbon berruyer, une autre variété de la célèbre Forestine de Bourges qui, on en est sûr, ne laissera pas un goût de cendre dans la bouche.

Forest Inne.

Commenter cet article