Les piscines de Bourges n'étaient pas en grève... Le maire avait perdu sa bouée canard !

Publié le par LerrybéRit

Les piscines de Bourges n'étaient pas en grève... Le maire avait perdu sa bouée canard !

Les piscines de Bourges n'ont jamais été en grève. C'est ce qui ressort d'une note confidentielle que Lerryberit s'est procurée. Cette note explique aux élus très proches du maire de Bourges qu'il faut trouver une solution pour fermer les piscines de Bourges sans que cela ne passe par une décision municipale. La raison est abracadabrantesque : le maire de Bourges, également président de l'Agglo, a perdu sa.... bouée canard ! Et sans sa bouée canard, Pascal Blanc ne peut pas nager en toute sérénité.

En fait, l'affaire va beaucoup plus loin. Car dans une seconde note, plus confidentielle que la première, il ne s'agit pas d'une perte mais d'un... vol ! Un petit malin a profité que le maire de Bourges se changeait dans son vestiaire personnalisé de la piscine Robinson pour lui chourer sa bouée. Du coup, le maire a pris la décision brutale de fermer la piscine Robinson tant que le voleur ne lui aura pas rendu sa bouée-canard.

La bouée-canard reste introuvable

Du coup, comme ce chantage s'est avéré vain, impossible de rouvrir la piscine Robinson au motif qu'elle ne coûterait pas aussi cher que la majorité municipale a bien voulu le dire. Donc la piscine reste fermée jusqu'à nouvel ordre. D'où l'idée de monter tout une usine à gaz pour que les agents des piscines de Bourges se mettent en grève privant les Berruyers d'accès aux piscines de la ville. Pendant ce temps-là, les employés municipaux ont fouillé de fond en comble les bassins berruyers sans trouver la moindre bouée-canard. Vexé, le maire de Bourges a un temps pris la décision de fermer TOUTES les piscines de Bourges. Jusqu'à ce que des élus le persuadent de ne pas céder à un caprice.

Pour l'instant, les piscines sont ouvertes mais jusqu'à quand ? La bouée-canard du maire de Bourges est introuvable. Des témoins l'auraient vu flotter avec une canne rose sur le lac d'Auron. D'autres disent l'avoir vu prendre le train en direction de Paris. D'autres encore, photos à l'appui, ont croisé la boue-canard chez un célèbre tatoueur cannois. Mais depuis, étrangement, plus de nouvelles...

Edmond-Jean Bouée

Commenter cet article