A Bourges, le suceur de bassin du centre nautique est vivement recherché

Publié le par LerrybéRit

A Bourges, le suceur de bassin du centre nautique est vivement recherché

Le mystère a fait long feu après qu'un bassin du centre nautique de Bourges ait été retrouvé entièrement vidé de son eau. Les caméras de télésurveillance, épluchées par les enquêteurs et le personnel communal montre clairement la silhouette d'un homme entièrement vêtu de noir.

Pour l'instant, son identification est impossible à établir mais plusieurs détails que les enquêteurs n'ont pas voulu révéler montrent que le suspect est un homme. Déjà surnommé "le suceur de bassin", l'homme n'en serait pas à son premier coup d'essai. D'après ce que l'on peut voir sur les images que Lerryberit a pu visionner, l'homme est muni d'une longue paille qu'il plonge dans le bassin avant d'en aspirer toute l'eau.

Le suceur a sévi à Robinson

L'opération a duré environ une heure. Une fois son forfait accompli, l'homme est sorti. Furtivement, les caméras ont surpris une étrange posture : l'homme aurait uriné par les oreilles. A Bourges, cette nouvelle jette un froid et la mairie a tenté le plus possible de ne pas dévoiler l'existence du "suceur de bassin". Sauf qu'un tweet anonyme a mis le feu à la tweetosphère.

Car le "suceur de bassin" est déjà venu à bout de la piscine Robinson, ce qui explique sa brutale fermeture avant la saison estivale. La mairie n'a pas souhaité remplir de nouveau la piscine Robinson de peur que le "suceur de bassin" ne refasse son apparition. Selon un proche de l'enquête, cette découverte pourrait expliquer le vidage, resté jusque là sans explication, de plusieurs piscines berruyères. Cet après-midi, un homme a été aperçu rue Moyenne, une paille à la bouche.

Discrètement interpellé par la police, l'homme ne faisait que boire son soda dans la rue. Pour l'instant, le "suceur de bassin" n'a donné aucun autre signe de vie. Toutes les piscines de Bourges sont sous surveillance. Etrange phénomène : la pression aux robinets berruyers a subitement chuté. Et si le "suceur de bassin" se mettait à siphonner les réservoirs d'eau de la ville de Bourges ?

Linda De Suça

Commenter cet article