A Bourges, les chauffeurs de bus aussi marchent au gaz

Publié le par LerrybéRit

A Bourges, les chauffeurs de bus aussi marchent au gaz

Trois nouveaux bus au gaz naturel viennent renouveler le parc de Bourges, ce qui permet à la Préfecture de Bourges de faire fonctionner 31 bus au gaz contre 24 au diesel. Mais ce qui est moins connu du grand public et des usagers qui empruntent ces bus, c'est que les chauffeurs aussi fonctionnent au gaz. Les chauffeurs berruyers qui conduisent un engin à gaz n'ont pas la même alimentation que ceux qui conduisent des engins au gazole. L'explication est simple : les chauffeurs participent naturellement au remplissage des réservoirs de gaz des bus. Un système ingénieux et pas du tout contraignant permet, de recueillir, sous le siège des conducteurs, les gaz pour les injecter dans le réservoir des bus. 

Les nouveaux engins sont silencieux, avec un niveau de bruit en baisse de quatre décibels , annonce la fiche technique. Le bus au gaz est donc deux fois moins bruyants qu'un bus au gazole. Les chauffeurs aussi répondent à ces normes techniques puisque les usagers des bus ne s'aperçoivent de rien. Ainsi, les chauffeurs de bus à gaz ingèrent des aliments à fort taux de fermentation, comme le chou, les haricots rouges, les flageolets voire même les topinambours. Cette technique, explique un responsable des bus, permet de réaliser ds économies importantes et de remplir les réservoirs à hauteur de 15 à 20%. Une opération économique et écologique que la ville de Bourges aimerait étendre à la chaufferie urbaine en équipant les locataires des logements sociaux du même système que les chauffeurs de bus.

Alain Testin.

Commenter cet article