Les toilettes du Conseil général du Cher ne sont pas équipées pour accueillir 19 femmes

Publié le par LerrybéRit

Les toilettes du Conseil général du Cher ne sont pas équipées pour accueillir 19 femmes

Branle-bas de combat au Conseil général du Cher. Un élu a benoîtement soulevé, il y a quelques jours, un problème qui s'avère aujourd'hui majeur : y-aura-t-il assez de toilettes pour recevoir les dix-neuf femmes qui seront élues les 22 et 29 mars prochains lors des élections départementales ? La réponse est : non. En élisant des binômes homme-femme, le conseil général va accueillir trente-huit élus au lieu de trente-cinq dont dix-neuf femmes.

Elles ne sont que cinq actuellement et devant le peu de femmes élues à l'assemblée départementale, chaque toilette est privatif avec le nom de l'élue sur la porte. Certaines (on ne révélera pas les noms), ont personnalisé l'intérieur, avec peinture rose, papiers (toilettes) à pois, diffuseur de parfums d'ambiance, musique d'ambiance pour couvrir les bruits de fonds etc. L'arrivée de dix-neuf femmes, quatorze de plus qu'aujourd'hui, place le Conseil général du Cher devant une situation inédite et grave : il ne peut mettre à disposition de la gente féminine élue que cinq toilettes pour quatorze femmes, pas simple. Des problèmes d'intendance vont se poser.

Les toilettes de chantier écartés

Du coup, le Conseil général a lancé un appel d'offres en urgences pour construire un bloc de quatorze sanitaires privatifs pour les futures élues. Côté homme, pas de problème, il y a déjà trente toilettes privatifs et il n'en faudra que dix-neuf pour les hommes au soir du 29 mars. Onze W.C seront retirés pour en faire des bureaux d'appoint voire des douches ou des couchettes.

Sauf qu'il manque de la place au Conseil général. Impossible de mordre sur la superbe salle du Duc Jean pour y installer des sanitaires, même ultra-modernes. Pour l'instant, une cellule de crise composée de fonctionnaires et d'élu(e)s planche sur la question qu'il va falloir trancher très vite au risque que le Conseil général ne puisse pas fonctionner correctement à cause d'un manque de toilettes pour femmes ! Un élu rural a pensé installer des toilettes de chantier, idée radicalement mise de côté.

Amandine Lotus

Commenter cet article