Un Vierzonnais s'invente 4709 profils et fait vivre son groupe sur Facebook

Publié le par LerrybéRit

Un Vierzonnais s'invente 4709 profils et fait vivre son groupe sur Facebook

Fascinant ! Un Vierzonnais s'est créé 4709 profils différents sur Facebook pour ensuite créer un groupe intitulé "Tu sais que tu viens de Vierzon quand..." Pour lutter contre la désertification de sa ville et contre sa mauvaise image, ce Vierzonnais dont nous tairons le nom a réalisé un fabuleux coup de communication. Pour alimenter son groupe "Tu sais que tu viens de Vierzon quand..;", ce Vierzonnais a d'abord crée des profils différents, 4709 à ce jour...

Ce qui explique la raison pour laquelle le groupe s'est très rapidement mis à gonfler de membres, non pas de jours en jours mais d'heures en heures. Ce Vierzonnais a une imagination débordante et des piles d'archives qui lui permettent d'alimenter lui-même ce groupe. Interrogé par Lerrybérit.fr, le jeune homme explique qu'il est impossible que 4709 personnes s'intéressent à Vierzon. Alors, pour éviter une mauvaise publicité, c'est vrai, j'ai tout fait tout seul. Je ne dors plus depuis un an afin d'imaginer chaque profil et nourrir le site. Il a même fallu que j'imagine des liens entre les profils, des copains, des copines, des amis d'enfance perdus qui se retrouvent, des parents, amis etc. C'est un travail titanesque."

4709 profils différents

Le Vierzonnais est certain que Vierzon va y gagner. "J'ai été contacté par la presse nationale. Une chaîne de la TNT veut réaliser un reportage. C'est tout bénéfice pour Vierzon. Du coup, maintenant, j'ai de vraies personnes qui s'inscrivent comme membres de ce groupe voyant qu'il y en a déjà presque cinq mille." Le jeune homme a l'intention d'écrire un livre de son expérience qu'un éditeur lui a déjà acheté. "Imaginez un instant que 4709 vraies personnes se soient intéressées vraiment à ce groupe et à Vierzon ! Là, au moins, je suis sûr que des gens vont voir Vierzon autrement. Et que ce coup de pub permettra à la ville de se montrer sous un nouveau jour."

N'empêche que le groupe n'arrête pas de faire de nouveaux membres. "Mais là, je n'y suis pour rien. j'ai arrêté de créer des profils parce que je suis épuisé. Là, je vais me reposer avec la satisfaction du travail accompli. Le groupe tourne tout seul. je suis un homme heureux." Le jeune homme a d'autres idées en tête pour remettre sa ville de Vierzon sur rail. Mais ce sera pour plus tard. La surprise, dit-il, n'en sera que plus grande.

Scarface Bouc

Commenter cet article