Un boulanger athée du Cher débaptise la religieuse et le pet-de-nône

Publié le par LerrybéRit

Un boulanger athée du Cher débaptise la religieuse et le pet-de-nône
Un boulanger athée du Cher débaptise la religieuse et le pet-de-nône

Un boulanger-pâtissier du Cher que Leryberrit préfère garder anonyme a décidé de débaptiser les religieuses et les pets-de-none et ceci afin d'affirmer son athéisme pâtissier. Rompu à l'art du gâteau, ce boulanger-pâtissier a décidé de pousser l'art de l'athéisme jusqu'au bout. "Il n'y a pas de raison qu'une pâtisserie se nomme une religieuse. Existe-t-il une recette qui fasse référence aux athées ou agnostiques ? A plusieurs reprises, j'ai du après des sous-entendus insistants, ne plus mettre côte à côte des religieuses près des glands."

La situation aurait pu faire sourire si, les religions sous toutes leurs formes, surtout leur extrémisme et leur fanatisme, ne s'étaient pas invités à la table de la barbarie. "Pour faire bonne mesure, souligne notre boulanger-pâtissier, je débaptise également le pet-de-none." A la place de ces deux gâteaux, le boulanger-pâtissier du Cher est entrain de mettre au point deux nouvelles recettes, entièrement laïques et athées. "Je précise ainsi que si certains veulent bouffer du curé, ils ne mangeront plus de religieuse. Imaginez un athée obligé de manger une religieuse ou de se farcir un pet-de-none !" L'athéisme gagne aussi le secteur de la boucherie-charcuterie : "J'ai même entendu parler d'un boucher-charcutier qui ne voulait plus vendre du Jésus de Lyon. "

Raymond Lacroix et Paul Labanière.

Commenter cet article