Dans le Cher, une vraie grand-mère déguisée en faux jeune abuse de vrais couvreurs qui se faisaient passer pour des plombiers

Publié le par LerrybéRit

Dans le Cher, une vraie grand-mère déguisée en faux jeune abuse de vrais couvreurs qui se faisaient passer pour des plombiers

C'est un faits divers digne des plus extraordinaires histoires diffusées sur TF1 ! Dans le Cher, pendant de plusieurs mois, une vraie grand-mère déguisée en faux jeune a abusé de vrais couvreurs qui s'étaient grimés en faux plombiers. L'histoire peut paraître abracadabrantesque mais les enquêteurs qui ont reconstitué le puzzle la certifie d'appellation d'origine contrôlée.

Jeanine, 88 ans, habite dans une commune entre Vierzon et Bourges. Pour arrondir ses fins de moins un peu difficiles à cause de son addiction aux jeux de grattage, Jeanine a eu l'idée d'abuser ses voisins, des artisans couvreurs qu'elle croyait être des plombiers car c'est ce qui était écrit sur la plaque, à l'entrée de leur atelier.

Jeanine parvient à tromper son monde en se déguisant en adolescent. Elle est de taille moyenne, menue, et malgré le poids des ans, se tient relativement droite. Jeanine change son physique avec un art consommé et se fait appeler Brice. Pour la voix, elle prétexte qu'elle est entrain de muer. Elle sympathise avec les vrais enfants des vrais couvreurs devenus de faux plombiers, une astuce destinée à masquer un trafic d'ardoises dans les restaurants, hôtels, stations-service et cafés de la région Centre derrière une certification d'import-export de robinetterie polonaise.

Une histoire... très folle !

L'arnaque est tellement bien ficelée que les enquêteurs ont eu toutes les peines à démêler les vrais couvreurs des faux plombiers. Jeanine, alias Brice, parvient à gagner la confiance des couvreurs-plombiers. Jusqu'à, régulièrement, taper dans la caisse, le carnet de chèque et le coffre-fort dont la mamie-adolescent a pu soutirer le code aux vrais enfants des faux plombiers. Jeanine a ainsi subtilisé en plusieurs mois, plusieurs dizaines de milliers d'euros aussitôt dépensés dans des jeux de grattage, "les jeux de tirage à mon âge, hein, on peut se gratter" a-t-elle dit, sérieusement aux enquêteurs.

Quand les vrais couvreurs qui se faisaient passer pour de faux plombiers ont découvert le pot-aux-roses, ils ont tendu un piège au faux adolescent. Impossible pour les vrais couvreurs-faux plombiers de déposer plainte sous peine d'être démasqués. Mais quand les faux plombiers attrapent ce qu'il croit être l'adolescent, ils se retrouvent à donner une correction à une octogénaire. Du coup, la vraie mamie dépose plainte contre les faux plombiers tandis que les vrais couvreurs déposent une plainte contre le faux adolescent.

On comprend pourquoi les enquêteurs ont eu du mal à reconstituer l'histoire. Après une perquisition au domicile de la vieille dame, les enquêteurs ont retrouvé des habits d'adolescents, un flacon de senteurs "pur sueur" et un flacon de Biactol. Au domicile des faux plombiers également vrais couvreurs, les enquêteurs ont mis la main sur un stock impressionnant d'ardoises d'un montant de 134.576,56 euros ainsi que des faux robinets. Les protagonistes de cette histoire folle seront prochainement jugés par un vrai tribunal.

Edmond Alias

Commenter cet article

bordeaux 25/01/2016 17:26

franchement épatant quand même

paris 14/06/2015 22:52

C'st étonnant que je n'ai jamais entendu parlé de cette histoire...

serrurier pas cher paris 11/07/2014 12:32

good article

@plombier 13/05/2014 12:11

plombier est un personne qualifié et professionnel dans le domaine de plomberie et sanitaire contactez http://www.amservices75.fr/

Charlély (de) Tanqueray 10/05/2014 08:04

Et là, vous avez un faux avis avec un faux lecteur. C'est l'histoire de l'arroseur arrosé sans arrosoir.