Pascal Blanc : "si je gagne, j'irai à Saint-Jacques de Compostelle sur les genoux"

Publié le par LerrybéRit

Pascal Blanc : "si je gagne, j'irai à Saint-Jacques de Compostelle sur les genoux"

Le soutien de l'écrivain et ancien ambassaseur, Jean-Christophe Ruffin à la liste de Pascal Blanc, candidat aux municipales de Bourges, a comblé de bonheur le dauphin du maire sortant et ses colistiers.

Dans un communiqué, diffusé quelques heures après l'annonce de ce soutien, Pascal Blanc ne tarit pas d'éloges sur ce prestigieux soutien. L'auteur du livre "Le grand coeur", biographie romancée de Jacques-Coeur, l'argentier berruyer du roi a aussi écrit "Immortelle randonnée, Compostelle malgré moi", un livre sur son voyage à Sain-Jacques de Compostelle.

Un voyage à genoux

Pascal Blanc et ses colistiers ont fait savoir aux électeurs berruyers, qu'en cas de victoire aux municipales de mars 2014, ils entameraient, chacun leur tour, le voyage jusqu'à Saint-Jacques de Compostelle, à genoux. Chacun leur tour car les affaires courantes de la ville de Bourges devront se poursuivre.

Le premier adjoint partira donc en premier suivit, dès son arrivée à Saint-Jacque de Compostelle, du deuxième adjoint pendant que le premier reviendra à Bourges, ainsi de suite. Viendront ensuite les conseillers délégués et les conseillers municipaux. Pour finir, Pascal Blanc ira lui aussi à Saint-Jacques de Compostelle, sur les genoux, pendant que son premier adjoint prendra en charge les affaires communales.

"Dans un premier temps, avant de se garguariser d'une future victoire, nous allons continuer à travailler pour les Berruyères et les Berruyers" explique un collaborateur du candidat. Une chose est sûre, c'est que nous finirons de toute façon, cette campagne des municipales sur les genoux..."

Jacques Postelle

Pascal Blanc et ses colistiers ont fait savoir aux électeurs berruyers, qu'en cas de victoire aux municipales de mars 2014, ils entameraient, chacun leur tour, le voyage jusqu'à Saint-Jacques de Compostelle, à genoux. Chacun leur tour car les affaires courantes de la ville de Bourges devront se poursuivre.

Commenter cet article